Député

7ème circonscription des Hauts-de-Seine
Garches - Rueil-Malmaison - Saint-Cloud

En séance publique

Accueil

Le mercredi 21 juin, c’est en compagnie des autres élus du département que je me suis rendu à l’Assemblée nationale pour la journée d’accueil réservée aux nouveaux entrants - particulièrement nombreux en ce début de XV° législature.

Séminaire EM des 24 et 25 juin

Le week-end suivant mon élection, j’ai participé au séminaire de cohésion du groupe parlementaire La République en Marche visant à construire les bases d’une majorité cohérente et efficace. Il se tenait à l’Hôtel de Lassay, résidence du président de l’Assemblée nationale mitoyenne du palais Bourbon

 

J’ai donné ma première interview télévisée à LCI quelques minutes avant le début de ce séminaire, affirmant l’exigence d’efficacité, de responsabilité et d’organisation qui est celle de la majorité parlementaire.

• Réunions du groupe

Les 308 députés élus sous la bannière de La République en Marche se sont constitués en un groupe parlementaire par une déclaration. Nous affirmons dans celle-ci être avant tout des femmes et des hommes à l’image de notre pays, progressistes, conscients de la confiance qui nous a été accordée et qui nous oblige, attachés aux territoires et confiants dans la société.

 

Le groupe parlementaire La République en Marche a tenu sa première réunion le 27 juin. A cette occasion, il a notamment procédé à la répartition des postes aux présidence, vice-présidences en suivant un principe de parité stricte.

 

Je participe aux réunions du groupe qui se tiennent toutes les semaines.

• Elections du bureau de l’Assemblée nationale

Le mercredi 28 juin, deuxième jour de la XV° législature, j’ai participé à la nomination du bureau de l’Assemblée nationale, composé d’une vingtaine de postes allant de la présidence aux secrétaires en passant par ceux de la questure, chargée de l’administration intérieure de l’Assemblée.

Formalités administratives

A l’occasion de ma journée d’accueil, j’ai effectué certaines formalités administratives comme mon enregistrement au sein de l’Assemblée nationale ou la réalisation de mon portrait officiel qui illustre le précédent éditorial. Je me suis également vu remettre une mallette contenant notamment le règlement de l’Assemblée nationale, la fameuse écharpe tricolore et l’insigne aux couleurs républicaines communément appelé baromètre.

 

Par la suite, il a également fallu procéder à l’affiliation à la sécurité sociale et à l’ouverture du crédit affecté à la rémunération des collaborateurs.

Recrutement des collaborateurs parlementaires

Représentant de la nation, le député est aussi un employeur. Avant même la fin des élections législatives, de nombreuses candidatures comme collaborateurs me sont parvenues. Au total, c’est plus de 140 curriculums vitae et lettres de motivation que j’ai considéré avec attention, m’entretenant avec un certain nombre de candidats, afin de constituer mon équipe parlementaire.

 

Cette dernière est constituée de deux personnes embauchées à temps plein et de deux personnes à temps partiel. Cette équipe m’assiste dans ma fonction à l’Assemblée et dans la circonscription : organisation de l’agenda et de la logistique, rédaction de courrier, de questions écrites, d’amendements, de notes de synthèse, relations avec la presse.

 

Installation du bureau et équipement

Chaque député dispose d’un bureau pour lui et son équipe à l’Assemblée. C’est le 6 juillet que j’ai pris possession du mien. Ce dernier se trouve dans l’Hôtel de la Questure, au 128 rue de l’Université, à quelques pas de l’hémicycle.

Achat de matériel informatique

Il existe un crédit d’achat de matériel informatique. La liste des matériels éligibles au titre de la dotation informatique est définie de manière stricte. Pour mon équipe et moi, nous disposons à ce jour de deux postes fixes et d’une imprimante fournis par l’Assemblée ainsi que trois ordinateurs portables et cinq téléphones mobiles achetés à l’aide du crédit informatique.

Correspondances

Tout le courrier qui m’est adressé est ouvert et traité.

Dès mon entrée en fonction, j’ai reçu de nombreux courriers de la part d’officiels, d’élus, d’associations et de citoyens. Ceux-ci me félicitaient pour mon élection, m’interpellaient sur diverses problématiques, demandaient à me rencontrer ou me faisaient parvenir invitations, livres et rapports.

Aidé par mon équipe, ce sont plusieurs centaines de courriers qui ont été traités depuis mon installation jusqu’à la fin de la session extraordinaire.

Cela représente une somme de temps, ainsi qu’une organisation, particulièrement conséquentes.

Aux courriers écrits, s’ajoutent plusieurs dizaines de courriels chaque jour. Ceux-ci sont traités avec la même attention.

HATVP : déclarations d’intérêt et de patrimoine

A la suite de l’affaire Cahuzac, a été créée la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP). En prenant part à la vie publique, j’ai été tenu de procéder à deux déclarations dans les deux mois suivants mon élection : celle de mes intérêts et celle de mon patrimoine. La première sera consultable sur le site de la HATVP tandis que l’autre le sera en préfecture.

CNCCFP : déclaration des comptes de campagne

Les comptes de campagne ont été déposés à la Commission Nationales des Comptes de Campagnes et des Financements Politiques (CNCCFP).

 

Le coût total de la campagne des législatives - en incluant les dépenses d’En Marche et les coûts bancaires - atteint 21836 €. Le plafond autorisé était de 74000€ et le maximum remboursé de 34000 €.


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.