Député

7ème circonscription des Hauts-de-Seine
Garches - Rueil-Malmaison - Saint-Cloud

En séance publique

Ce dimanche 22 avril, à l’Assemblée nationale, s’est achevé l’examen du projet de loi Asile et Immigration.

Ce texte équilibré est destiné à résoudre la crise migratoire que nous connaissons tout en renforçant l’intégration des femmes et des hommes qui veulent vivre en paix et en sécurité en France.

Lors de la discussion en séance, les députés FN - et LR ! - ont voulu remettre en cause le droit du sol en amendant le texte :

 

⁃ Mme Le Pen et plusieurs de ses collègues ont voulu supprimer tous les articles du Code civil consacrant le droit du sol et le double droit du sol !

 

⁃ M. Aubert (LR) et plusieurs de ses collègues ont voulu :

⁃ limiter le double droit du sol en accordant la nationalité française à la seconde génération de descendants nés en France et non plus à le première ;

⁃ mettre fin au droit du sol lorsqu’il est à l’initiative d’enfants nés de deux parents étrangers nés à l’étrangers.

 

⁃ M. Larrivé (LR) et plusieurs de ses collègues ont voulu réduire les conditions d’accès à la nationalité française aux enfants nés en France d’étrangers en situation irrégulière.

 

Petit-fils d’apatrides ayant fui un génocide, j’ai tenu à défendre le droit du sol qui a fait et continuera de faire la grandeur de la République française !


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.