Député

7ème circonscription des Hauts-de-Seine
Garches - Rueil-Malmaison - Saint-Cloud

Diplomatie parlementaire

11 et 12 octobre 2018

à Erevan

 

Président du groupe d’amitié France-Arménie et ainsi membre de droit de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, je participai la semaine dernière au voyage présidentiel à Erevan pour le 17ème sommet de la Francophonie.

D’origine arménienne et dans un contexte d’hommage à Charles Aznavour, ce voyage était rempli d’émotions pour moi. J’ai pu noter que les Arméniens étaient reconnaissants de l’hommage fait aux Invalides par la France, car digne de ce géant !  

Le jeudi 11 octobre

Nous nous sommes recueillis au Mémorial du génocide en compagnie de M. Kamo Areyan, Maire de Erevan par intérim. Puis nous nous sommes rendus au musée du génocide, moment chargée d’histoire et d’émotions.

La délégation française a participé à l’ouverture du sommet de la francophonie. Le discours d‘Emmanuel Macron invitant les participants à une francophonie conquérante mais ouverte, a recueilli un accueil très favorable de toutes les délégations.

Le Président de la République française a visité le centre Charles Aznavour et signé une déclaration d’intention ouvrant la voie à un Institut Français à Erevan.

En soirée un concert hommage à Charles Aznavour (chants et danses traditionnels d’Arménie et performances d’artistes français) a eu lieu sur la place de la République.

Enfin, nous avons assisté à un dîner d’état officiel, en présence de Son Excellence M. Nikol Pachinian, Premier ministre de la République d’Arménie.

 

Le vendredi 12 octobre

Nous avons rendu visite aux exposants du village de la Francophonie, provenant du monde entier. Enfin nous avons assisté à la séance de clôture du Sommet avec allocution de la Secrétaire générale de la Francophonie et du représentant du pays hôte du Sommet 2020.

*        *

*

Ce sommet de la Francophonie était axé sur le « Vivre ensemble », si cher à Emmanuel Macron et à tous les membres du mouvement En Marche, dont je fais partie. Le Premier ministre, Nikol Pachinian, très engagé dans la lutte contre la corruption et la transformation démocratique de la République d’Arménie, a montré également tout son attachement à ce principe humaniste.

Le Premier ministre arménien souhaite multiplier les partenariats avec la France, déjà très enrichissants pour les deux pays. Comme nous pouvons le constater avec le centre TUMO à Paris, inauguré le mardi 16 octobre.             

Ce voyage enrichissant a été une occasion unique de promouvoir la langue française ainsi que de rencontrer les acteurs de la francophonie.


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.